8 - 30 septembre 2023
+ ajouter à mon calendrier
Paris
2 bis Avenue Matignon
75008 Paris France

La galerie Perrotin est heureuse de présenter pour la première fois une exposition d’oeuvres sur papier de Georges Mathieu au 2bis avenue Matignon. Georges Mathieu, fondateur de l'Abstraction lyrique, est reconnu internationalement pour ses oeuvres sur toile énergiques, parfois monumentales. Il est aussi renommé en France pour sa production d’artiste total, dans les domaines les plus variés, des affiches aux médailles et pièces de monnaie, en passant par les tapisseries des Gobelins, les porcelaines de Sèvres et même l’architecture d’avant-garde. Au sein de cette multitude de supports et de techniques, ses oeuvres sur papier, qui furent souvent exposées au côté de ses peintures, ont rarement fait l’objet d’une présentation dédiée. Elles méritent pourtant qu’on leur prête une attention particulière, à la fois en tant qu’illustrations supplémentaires du talent protéiforme de Mathieu, et par leurs qualités propres, leurs caractéristiques distinctives qui nous offrent un récit sur l’évolution du style de l’artiste, parallèle à celui que nous offrent ses peintures.

Vue de l'exposition de Georges Mathieu à Perrotin Matignon, Paris, 2023. Photo: Tanguy Beurdeley. ©MATHIEU/ADAGP, Paris, 2023. Courtesy of the artist and Perrotin
Vue de l'exposition de Georges Mathieu à Perrotin Matignon, Paris, 2023. Photo: Tanguy Beurdeley. ©MATHIEU/ADAGP, Paris, 2023. Courtesy of the artist and Perrotin
Vue de l'exposition de Georges Mathieu à Perrotin Matignon, Paris, 2023. Photo: Tanguy Beurdeley. ©MATHIEU/ADAGP, Paris, 2023. Courtesy of the artist and Perrotin
Vue de l'exposition de Georges Mathieu à Perrotin Matignon, Paris, 2023. Photo: Tanguy Beurdeley. ©MATHIEU/ADAGP, Paris, 2023. Courtesy of the artist and Perrotin
Vue de l'exposition de Georges Mathieu à Perrotin Matignon, Paris, 2023. Photo: Tanguy Beurdeley. ©MATHIEU/ADAGP, Paris, 2023. Courtesy of the artist and Perrotin
Vue de l'exposition de Georges Mathieu à Perrotin Matignon, Paris, 2023. Photo: Tanguy Beurdeley. ©MATHIEU/ADAGP, Paris, 2023. Courtesy of the artist and Perrotin
Georges Mathieu, Cassican (detail), c. 1970, Gouache, golden paint and collage on black paper, 50 x 65 cm | 19 11/16 x 25 9/16 inch. Photo: Tanguy Beurdeley. ©MATHIEU/ADAGP, Paris, 2023. Courtesy of the artist and Perrotin

Ces oeuvres se distinguent visuellement des oeuvres sur toile, en premier lieu par les propriétés inhérentes aux techniques employées. Elles se situent à la croisée de techniques mixtes incluant le dessin à l'encre de Chine monochrome ou polychrome, le lavis, la gouache et l'aquarelle, et le collage de feutrine. La finesse des signes tracés à la plume leur donne souvent une apparence délicate, soulignant la nature calligraphique du langage abstrait de Mathieu.

Elles se distinguent également par la composition. De larges aplats de couleur situés en arrièreplan rehaussent fréquemment la vivacité de l’oeuvre, créant un contraste chromatique avec les tracés du premier plan. Parfois, le dessin à l’encre est utilisé seul pour constituer un réseau architectural d’une précision et d’une densité que ne permettrait pas la technique à l’huile.

Georges Mathieu, Hypo Laïs (detail), circa 1970, Ink and golden paint on paper, 56 x 75 cm | 22 1/16 x 29 1/2 inch. Photo: Tanguy Beurdeley. ©MATHIEU/ADAGP, Paris, 2023. Courtesy of the artist and Perrotin

Parfois il se limite à quelques traits de plume, évoquant un minimalisme zen. Enfin, dans d’autres cas, les formes sont contourées, ou des collages de feutrine noire ou pourpre servent de contrepoint graphique.

Georges Mathieu, En toi te fie (detail), 1958, oil on canvas, 60 x 130 cm | 23 5/8 x 51 3/16 inch. Photo: Tanguy Beurdeley. ©MATHIEU/ADAGP, Paris, 2023. Courtesy of the artist and Perrotin

Même si l’on peut trouver des points communs, grâce à l’usage de mêmes techniques matérielles, entre les oeuvres sur papier de Mathieu et certaines qu’il a réalisées pour ses projets d’arts appliqués, les premières, tout comme ses toiles, ont toujours conservé une essence purement abstraite, dans une calligraphie intuitive, tandis que les oeuvres d’arts appliqués ont souvent emprunté un chemin abstracto-figuratif.

Si Mathieu a classé ses oeuvres sur toile en des périodes précises portant chacune un nom bien défini, certaines se limitant à une seule année, pour les oeuvres sur papier, les périodes semblent plus longues et moins nombreuses. Néanmoins, ses oeuvres sur papier sont stylistiquement liées, en partie mais pas totalement, à ses peintures de la même époque : des tracés informels dans la seconde moitié des années 1940, les signes de son langage abstrait dans les années 1950, une approche plus angulaire et géométrique dans la seconde moitié des années 1960 et dans les années 1970, le retour des taches dans la seconde moitié des années 1980. Si Mathieu a peint ses dernières peintures sur toile en 1991, il a continué à réaliser des oeuvres sur papier, qui jouaient souvent sur le contraste entre noir et couleurs vives.

Les oeuvres sur papier de Mathieu offrent une proposition artistique distincte, où la précision, la justesse et la subtilité du geste, qui reste vif et intuitif, rivalisent avec la véhémence des toiles permise par leur grand format. Ces oeuvres méritent d'être examinées en tant que telles, offrant une perspective nouvelle sur le style et l'évolution de l'artiste, qui réaffirme ainsi sa place de chef de file de l’Abstraction lyrique, quel que soit le support.

— Édouard Lombard, Directeur du Comité Georges Mathieu
Vue de l'exposition de Georges Mathieu à Perrotin Matignon, Paris, 2023. Photo: Tanguy Beurdeley. ©MATHIEU/ADAGP, Paris, 2023. Courtesy of the artist and Perrotin
Georges MATHIEU

Né en 1921 à Boulogne-sur-Mer, France
Décédé en 2012 à Boulogne-Billancourt, France

À travers l’Europe et les États-Unis, Georges Mathieu (1921-2012) a joué un rôle déterminant dans l’abstraction à la fin des années 1940 et au début des années 1950, alors que le mouvement est en plein essor. Il se détourna des abstractions géométriques qui dominaient l’ère précédente par son langage visuel privilégiant la forme au contenu et le geste à l’intention, au profit d’une expression créative sans limite. Il nomma cette nouvelle esthétique "Abstraction lyrique", d’après une description de son travail par le critique français Jean José Marchand (1947). Ses œuvres se caractérisent par une qualité calligraphique des lignes, créées à l'aide de longs pinceaux et en appliquant directement la peinture des tubes sur la toile. L’immédiateté et la rapidité d’exécution de ces méthodes singulières garantirent la liberté avec laquelle il définit son travail. Selon Clement Greenberg, Mathieu était le plus influent des peintres européens.



À propos de l'artiste
MORE ON SOCIAL MEDIA 👀
SELECTED PRESS
SHOP
Liste des oeuvres
ROOM 1
ROOM 2