How to explain the Sculptures to an Influencer ?
solo show
18 janvier - 23 mars 2024
+ ajouter à mon calendrier
Paris
2bis Avenue Matignon
75008 Paris France

La galerie Perrotin est heureuse de présenter How to explain the Sculptures to an Influencer?, la neuvième exposition personnelle de Johan Creten à la galerie – la cinquième à Paris. À cette occasion, l’artiste présente un nouvel ensemble de bas-reliefs, sculptures et sculptures-mobilier en bronze et argile.

Vue de l'exposition de Johan Creten 'How to explain the Sculptures to an Influencer?' à Perrotin Matignon, Paris, 2024. Photo: Tanguy Beurdeley ©Johan Creten/ADAGP, Paris, 2024. Courtesy of the artist and Perrotin
Vue de l'exposition de Johan Creten 'How to explain the Sculptures to an Influencer?' à Perrotin Matignon, Paris, 2024. Photo: Tanguy Beurdeley ©Johan Creten/ADAGP, Paris, 2024. Courtesy of the artist and Perrotin
Vue de l'exposition de Johan Creten 'How to explain the Sculptures to an Influencer?' à Perrotin Matignon, Paris, 2024. Photo: Tanguy Beurdeley ©Johan Creten/ADAGP, Paris, 2024. Courtesy of the artist and Perrotin

"L’homme est un animal politique."

— Aristote

Texte par Agnès Violeau


Johan Creten interroge dans son travail les conditions d’apparition d’une oeuvre dans le réel. L’espace public, domestique, ou celui du white cube sont autant de contextes dans lesquels l’artiste met en scène le théâtre social contemporain. Réunies sous un titre1 alliant histoire de l’art (précisément une référence à Joseph Beuys lorsqu’il tente, en 1965, d’éduquer un lièvre mort à l’art à la galerie Schmela de Düsseldorf2) et mondes modernes, les pièces forment un ensemble à la fois narratif, plastique et politique. Le sculpteur-céramiste étudie la peinture à l’Académie royale des Beaux-Arts de Gand, puis à Paris où il travaille la performance pour arriver à l’objet. La terre et le bronze sont des matériaux que Johan Creten travaille tant pour leur potentiel plastique que pour les récits qu’ils sous-tendent. L’argile en tant que fondement d’une société en devenir ; le bronze pour ce qu’il raconte de notre rapport à l’histoire, notamment à travers le monument.


1 Le titre renvoie aux tutoriels du fast-learning comme Comment être célèbre facilement ?. Dans son essai How To Do Things With Words (1962), le philosophe du langage John Austin, bien avant l’heure des tutos sur tik-tok, jouait déjà avec un titre faussement pédagogique.

2 Wie Man Dem Toten Hasen die Bilder erklärt (Comment expliquer les tableaux à un lièvre mort).

L’exposition regroupe un ensemble de bas-reliefs, sculptures et sculptures-mobilier. Comme chez Beuys et chez Austin, c’est pour Creten avant tout une histoire de langue: La Langue était l’objet de la première performance de l’artiste en 1986, lorsqu’il était encore étudiant aux Beaux-Arts. Exposée en journée Galerie Meyer, rue des Beaux-Arts, la sculpture traversait avec l’artiste la ville pendant la nuit. C’est dans ma nature, issue de l’action éponyme (2001 - 2021), et La Rencontre, évoquent la circulation d’un patrimoine culturel dans un décor où le vivant n’occupe plus la première place. Les saynètes, fixées sur des panneaux roulants, étaient conduites jusqu’à Aulnay-sous-Bois et Mechelen où elles devaient restaurer des façades accidentées. Un récit peut-il en recouvrir un autre? Alors que des idéaux de fixité persistent dans un monde en mouvement, Creten se réfère volontiers au livre La vie des abeilles de Maurice Maeterlinck, qui entrevoit le modèle fonctionnel d’une ruche comme utopie communautaire, où chacun.e œuvrerait au bien commun.


Sur une estrade, de petits bronzes moulés à la cire perdue constituent un bestiaire mi-humain mi-animalier. Tels des personnages de la Commedia dell’arte, sauterelle, sanglier, mouton, hippocampe, Hypocrite, mouche morte et femme au hareng constituent le plateau d’une joyeuse troupe théâtrale. Les figures viennent contredire, par leur échelle modélisée, la grandiloquence et les normes3 du monument public tel qu’il fait valoir l’histoire.


3 Voir Howard Becker sur la figure de l’outsider.

Johan CRETEN
Le Sanglier - Library version / The Boar - Library version, 2023
Bronze patiné, fonte à la cire perdue, patine verte, socle en grès émaillé jaune
Dimensions globales : 11.5 × 27.5 × 19.5 cm | 4 1/2 × 10 13/16 × 7 11/16 inch
Sculpture : 7 × 12 × 7 cm | 2 3/4 × 4 3/4 × 2 3/4 inch
Socle : 4.5 × 27.5 × 19.5 cm | 1 3/4 × 10 13/16 × 7 11/16 inch
Johan CRETEN
La Sauterelle - Library version / The Grasshopper - Library version, 2023
Bronze patiné, fonte à la cire perdue, patine verte, socle en grès émaillé
Dimensions globales : 15 × 19 × 19 cm | 5 7/8 × 7 1/2 × 7 1/2 inch
Sculpture : 7 × 11 × 7 cm | 2 3/4 × 4 5/16 × 2 3/4 inch
Socle : 8 × 19 × 19 cm | 3 1/8 × 7 1/2 × 7 1/2 inch
Johan CRETEN
Le Mouton - Library version / The Sheep - Library version, 2023
Bronze patiné, fonte à la cire perdue, patine verte, socle en grès émaillé rouge
Dimensions globales : 21 × 26 × 26 cm | 8 1/4 × 10 1/4 × 10 1/4 inch
Sculpture : 10 × 19 × 10 cm | 3 15/16 × 7 1/2 × 3 15/16 inch
Socle : 11 × 26 × 26 cm | 4 5/16 × 10 1/4 × 10 1/4 inch
Johan CRETEN
Première étude pour La Mouche Morte - Gisant 1 / First study for The Dead Fly - Gisant 1, 2022
Bronze patiné, fonte à la cire perdue, patine verte
Dimensions globales : 19 × 33.5 × 22.5 cm | 7 1/2 × 13 3/16 × 8 7/8 inch
8 × 19.5 × 8 cm | 3 1/8 × 7 11/16 × 3 1/8 inch
Socle : 11 × 33.5 × 22.5 cm | 4 5/16 × 13 3/16 × 8 7/8 inch
Johan CRETEN
Deuxième étude pour La Mouche Morte - Gisant 2 / Second study for The Dead Fly - Gisant 2, 2022
Bronze patiné, fonte à la cire perdue, patine verte
Dimensions globales : 16.5 × 33.5 × 22.5 cm | 6 1/2 × 13 3/16 × 8 7/8 inch
5.5 × 18 × 8.5 cm | 2 3/16 × 7 1/16 × 3 3/8 inch
Socle : 11 × 33.5 × 22.5 cm | 4 5/16 × 13 3/16 × 8 7/8 inch
Johan CRETEN
The Herring, 2022 - 2023
Bronze patiné, fonte à la cire perdue, patine verte, socle en grès émaillé vert
Dimensions globales : 65 × 25.5 × 25 cm | 25 9/16 × 10 1/16 × 9 13/16 inch
Sculpture : 54 × 18 × 19 cm | 21 1/4 × 7 1/16 × 7 1/2 inch
Socle : 11 × 25.5 × 25 cm | 4 5/16 × 10 1/16 × 9 13/16 inch

Les animaux racontent ici un corps social dont la patine craquelle, un peu comme dans la fable humaine Sa majesté des mouches de William Golding : livrés à eux-mêmes dans la nature, des enfants doivent s’organiser, pour finir par reproduire à l’excès les schèmes qui les ont éduqués. En plaçant les bronzes sur des socles4 en céramique colorée, eux-mêmes installés sur un piédestal, Johan Creten nous parle d’un idéal de société dans sa diversité. Également, du self-staging ou mise en scène du soi construit par des réseaux homogénéisants. À travers ces sculptures, évidées dans leur intérieur comme l’est la boîte Brillo, l’artiste s’amuse des quinze minutes de gloire d’un monde surconnecté qui fréquente un peu trop l’autosatisfaction.


4 De l’italien socolo, “chaussure” séparant l’œuvre du sol.

Johan CRETEN
L’Hippocampe - Library version / The Seahorse - Library version, 2023
Bronze patiné, fonte à la cire perdue, patine verte, socle en grès émaillé
Dimensions globales : 34.5 × 28 × 20 cm | 13 9/16 × 11 1/16 × 7 7/8 inch
Sculpture : 30 × 13 × 15 cm | 11 13/16 × 5 1/8 × 5 7/8 inch
Socle : 4.5 × 28 × 20 cm | 17 11/16 × 11 1/16 × 7 7/8 inch
Johan CRETEN
The Sex Addict, Pump and Dump / Satyriasis The Hypocrite - Library version, 2023
Bronze patiné, fonte à la cire perdue, patine verte, socle en grès émaillé
Dimensions globales : 56 × 30 × 26 cm | 22 1/16 × 11 13/16 × 10 1/4 inch
Sculpture : 30 × 30 × 12 cm | 11 13/16 × 11 13/16 × 4 3/4 inch
Socle : 26 × 26 × 26 cm | 10 1/4 × 10 1/4 × 10 1/4 inch
Johan CRETEN
L’Hippocampe - Library version / The Seahorse - Library version, 2023
Bronze patiné, fonte à la cire perdue, patine verte, socle en grès émaillé jaune
Dimensions globales : 91.5 × 31 × 33 cm | 36 1/16 × 12 3/16 × 13 inch
Sculpture : 60 × 26 × 33 cm | 23 5/8 × 10 1/4 × 13 inch
Socle : 31.5 × 31 × 31 cm | 12 3/8 × 12 3/16 × 12 3/16 inch
Johan CRETEN
L’Hypocrite - Library version / The Hypocrite - Library version, 2023
Bronze patiné, fonte à la cire perdue, patine verte, socle en grès émaillé bleu
Dimensions globales : 65.5 × 40 × 31 cm | 257 7/8 × 15 3/4 × 12 3/16 inch
Sculpture : 50 × 40 × 25 cm | 19 11/16 × 15 3/4 × 9 13/16 inch
Socle : 15.5 × 31 × 31 cm | 6 1/8 × 12 3/16 × 12 3/16 inch
Vue de l'exposition de Johan Creten 'How to explain the Sculptures to an Influencer?' à Perrotin Matignon, Paris, 2024. Photo: Tanguy Beurdeley ©Johan Creten/ADAGP, Paris, 2024. Courtesy of the artist and Perrotin

Enfin, les Points d’observation sont sept sculptures à performer, en bronze et grès émaillé. En clin d’œil à Marcel Broodthaers et son musée des Aigles, Johan Creten invite le corps, physique et collectif, à trouver une assise. Présents au sein de collections - dont celle du musée d’Art Moderne de Paris - les bronzes préconisent la soutenabilité de nos structures sociales, nous invitant à un habitat partagé. Le potier, émailleur, peintre, écrivain et savant français Bernard Palissy (XVIe siècle) avait déjà compris que les fossiles, restes de plantes et d’animaux, constituaient la preuve du déplacement des mers dû au réchauffement climatique. Les œuvres de Creten appellent à repenser notre rapport au beau, mais également à un vivant présent bien avant nous.

Vue de la performance de Johan Creten avec l'oeuvre 'La Langue' en 1986. ©Johan Creten / Paris, 1986. All Rights Reserved

Beuys disait de sa performance «le Lièvre (...) s’incarne dans la terre: c’est la seule chose qui importe.» Johan Creten fait d’elle le terreau dans lequel façonner l’inédit, édifiant la beauté au rang d’un art de vivre.

Vue de la performance de Johan Creten avec l'oeuvre 'La Langue' en 1986. ©Johan Creten / Paris, 1986. All Rights Reserved
Johan CRETEN

Né en 1963 à Sint-Truiden, Belgique
Habite et travaille à Paris, France

Précurseur du renouveau de la céramique dans l'art contemporain, l'artiste Johan Creten (né en 1963), basé à Paris travaille de façon itinérante depuis près de quarante ans, du Mexique à Rome, de Miami à La Haye.

Avec son utilisation innovante de la céramique, il a commencé à travailler avec de l'argile à la fin des années 1980, lorsque le médium était encore considéré comme tabou dans le monde de l'art contemporain. Célèbre pour ses sculptures allégoriques en céramique et en bronze, Johan Creten poursuit depuis les années 90 ses représentations d'un monde plein de poésie, de lyrisme et de mystères. Elles soulignent l'importance de la beauté dans son travail, tout en réaffirmant sa conscience humaniste et la résonance sociale et politique de sa pratique. Dans son processus de création, Johan Creten évoque le "Slow art" et la nécessité d'un retour à l'introspection et à l'exploration du monde avec ses tourments individuels et sociétaux.



À propos de l'artiste
MORE ON SOCIAL MEDIA 👀
SELECTED PRESS
SHOP
Liste des oeuvres
GARDEN
ROOM 1
ROOM 2