Jens FÄNGE
Inner Songes
solo show
06 février
- 27 mars 2021
+ ajouter à mon calendrier
Paris

76 rue de Turenne
75003 Paris France















À l’occasion de sa seconde exposition à la galerie Perrotin de Paris intitulée Inner Songes, Jens Fänge présente plus d’une vingtaine de nouveaux tableaux et déploie une scénographie transformant l’espace d’exposition en une composition à taille humaine.

© Photo Claire Dorn / Courtesy of the artist and Perrotin
© Photo Claire Dorn / Courtesy of the artist and Perrotin
© Photo Claire Dorn / Courtesy of the artist and Perrotin
© Photo Claire Dorn / Courtesy of the artist and Perrotin

Les tableaux en trois dimensions de Jens Fänge invitent le public à se plonger dans des paysages oniriques chaotiques, dans lesquels des personnages, des visages et des meubles récurrents semblent flotter dans des intérieurs domestiques dépouillés ou sur des arrière-plans abstraits. En plus d’utiliser de petits éléments en bois et en cuivre pour construire et peupler plusieurs plans dans chaque composition, Fänge repousse encore les limites de la dimension picturale en prolongeant son univers fictionnel au-delà du plan généralement hermétique du tableau, pour le faire entrer dans l’espace réel.


S’affranchissant des frontières entre ses œuvres et leur espace d’exposition, Fänge utilise des photographies modifiées de ses compositions encadrées ou des clichés de son propre environnement pour créer un autre plan pictural.

Avec leurs yeux fortement maquillés, leurs sourcils fins et arqués et leurs cheveux soignés, les protagonistes androgynes des tableaux de Fänge rappellent certains portraits expressionnistes allemands des peintres Otto Dix et Elfriede Lohse-Wächtler. Les objets et styles choisis corroborent parfois cette esthétique rappelant vaguement les années 1920/30.

I try to look at the installation, the mural, the wallpaper as one big painting. The paintings hanging within a mural may mimic what's going on inside the framed painting in one of my smaller compositions. It's an attempt to put the viewer in the same position as my painted characters. The recursion that happens when a painting appears within itself is like a chain of thoughts that serves both as an image of the openness of the mind, and the idea of being trapped inside another reality.


— Jens Fänge pour Art Asia Pacific

Au lieu de peindre une scène sur un seul plan unidimensionnel, Fänge assemble plusieurs composants disparates pour donner vie à ses tableaux. Il peint chaque élément séparément, qu’il soit découpé dans une planche en bois ou dans une fine feuille de cuivre, et décore sou-vent ses sujets de motifs complexes, en contradiction avec leur matérialité naturelle. L’artiste déplace ensuite ces formes peintes sur différents arrière-plans peints, jusqu’à ce que « la scène se résolve elle-même », selon ses propres mots.

L’utilisation singulière des échelles et de la perspective par Fänge génère un sentiment prédominant d’instabilité et de fragilité onirique, commun à tous ses tableaux. Dans de nombreuses compositions, des personnages qui semblent occuper le même espace physique paraissent tantôt monstrueusement grands, tantôt dérisoirement petits, laissant le public dubitatif quant à la taille « correcte » (et quant à la pertinence d’une telle appréciation). Les silhouettes renversées évoquent la chute ou l’envol, mais on ne comprend pas clairement si ce sont les sujets de Fänge ou celles et ceux qui les contemplent qui souffrent de vertige.


En donnant l’impression que certains éléments picturaux pourraient glisser hors de la composition, les perspectives déséquilibrées de Fänge provoquent chez les spectateurs et les spectatrices des sensa-tions concrètes de désorientation. Encore une façon, pour l’artiste, de ne pas limiter son univers fictif au cadre du tableau et de l’amener à notre rencontre dans le monde réel.


– Texte de Mara Hoberman

I like to move back and forth between figurative and total abstract conversation, so for a moment I don't care about the practicality. I like it to be about perspective and the viewing point of the beholder. I like to think of that character not as hanging upside down but putting me in a position where I'm laying on the ground and seeing him from above.



— Jens Fänge pour #legend
"INNER SONGES" AT PERROTIN PARIS
VIRTUAL VISIT OF "INNER SONGES" AT PERROTIN PARIS
Jens FÄNGE

Né en 1965 à Gothenburg, Suède
Habite et travaille à Stockholm, Suède

Jens Fänge a développé une esthétique surréaliste qui s’inscrit à la croisée des chemins entre la pratique du collage du début du xxe siècle et l’art ancien du théâtre d’ombres. Sur le principe des matriochkas, elle consiste à assembler des peintures les unes dans les autres. Maître de l’éclectisme, il semble précipiter toute une hiérarchie de genres dans ses œuvres composites qui rassemblent des portraits iconiques, des natures mortes, des intérieurs domestiques, des paysages urbains et naturels mais aussi des abstractions géométriques. Il les rend au moyen d’une grande variété de médiums et de matériaux, comme la peinture à l’huile, le crayon, le vinyle, le carton ou le tissu sur panneau. Les protagonistes détourés, souvent découpés, qui figurent dans les jeux picturaux raffinés de l’artiste semblent disparaître dans ces multiples couches de représentation qui simulent un plateau de théâtre, se chevauchent, et donnent naissance à un labyrinthe complexe, potentiellement sans fin, de perspectives mouvantes, non seulement dans chaque composition, mais aussi dans chaque série prise comme un tout.



À propos de l'artiste
RETROUVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX 👀
SELECTION PRESSE
Liste des oeuvres
SALLE 1
SALLE 2
SALLE 3
ROOM 4